Les transports de demain à Talence, Bègles, Villenave d’Ornon et Bordeaux sud

photo republicins

J’ai eu le plaisir d’animer la dernière réunion des Républicains de la 3e circonscription consacrée aux transports. Tous les sujets concernant la circonscription et la métropole ont été abordés: bus, tramway, VCUB mais aussi la LGV, la situation des TER en Aquitaine ou encore l’élargissement de la rocade.

Pour la circonscription, les travaux et projets en cours sont les suivants:

Transport ferroviaire à grande vitesse

  1. Ouverture de la ligne à grande vitesse Tours – Bordeaux. Cet investissement permettra une circulation des TGV allant jusqu’à 320 km/h (en vitesse commerciale) soit un temps de trajet Bordeaux <-> Paris de 2h05 sans arrêt. Le nombre de passagers en gare de Bordeaux devrait passer de 12 millions à 18 voire 20 millions selon les hypothèses les plus optimistes.
  2. Projet de LGV Bordeaux <-> Dax et Bordeaux <-> Toulouse. Cette nouvelle infrastructure devrait permettre de relier Toulouse à Bordeaux en 1h au lieu de deux aujourd’hui et le trajet Bordeaux Hendaye passera de 2h20 à 2h. Composée d’un tronçon commun entre Bordeaux et le sud Gironde, la LGV devrait entraîner des travaux et un élargissement des voies ferroviaires à Bègles et Villenave d’Ornon. Compte tenu des prévisions de fort déficit structurel d’exploitation et du montant abyssal des coûts des travaux (9 milliards d’euros), cette desserte vers Toulouse ne devrait pas se faire avant 2024 dans les scénarios pessimistes. Le faible gain de temps vers l’Espagne (20 minutes) comparé au coût de construction et d’exploitation ne va pas non plus dans le sens de l’efficience de cette desserte.

Transport ferroviaire urbain

  1. Extension de la ligne C du tramway du lycée Vaclav Havel à Bègles jusqu’à l’avenue des Pyrénées à Villenave d’Ornon. D’un coût évalué à 58 millions d’euro, cette extension de 1,4 kilomètres à vocation à mieux desservir le sud de l’agglomération et à désengorger la route de Toulouse où le flux de véhicule devient insoutenable pour le territoire. Un parking relais sera construit au terminus de la ligne pour permettre aux Villenavais et aux usagers venant du sud de l’agglomération (Cadaujac, Beautiran…) de garer leur véhicule avant d’emprunter la ligne. Mise en service prévue en 2018.
  2. Création d’une ligne de tramway entre Gradignan et Cenon. Cette liaison devrait desservir le sud de Gradignan, le quartier Favard, Talence Thouars, Arts et Métiers, l’Hôpital Pellegrin, les boulevards, la place Ravezies, les Bassins à Flot et la gare de Cenon. Son objectif est de relier différents pôles importants de l’agglomération sans traverser le centre-ville, et donc en délestant la partie intraboulevards très encobrée aujourd’hui. Sur notre circonscription la ligne desservira notamment les quartiers de Thouars et Raba, l’école de management Kedge, le lycée Kastler, le pôle multimodal des Arts et Métiers et la gare de la Médoquine. Coût prévu: 350 millions d’euros pour une mise en service après 2024.
  3. Lancement d’une étude sur la ceinture ferroviaire de Bordeaux. Bordeaux Métropole et la région Aquitaine ont lancé une étude sur l’utilisation de la ceinture ferroviaire qui traverse l’agglomération en contournant le centre-ville. L’étude à vocation à évaluer les potentiels des différents scénarios d’utilisation de ces voies (tram train, RER, conventionnement tarifaire avec la région…). La réouverture de la gare de la Médoquine est aussi une priorité pour la Métropole et rentrera dans le cadre d’un grand projet ferroviaire à l’échelle de l’agglomération.

Aménagement du réseau de bus

  1. Création d’une ligne de bus à haut de niveau de service entre Saint Aubin de Médoc et la gare Saint Jean. Cette ligne de 21 kilomètres desservira notamment Saint Aubin, Saint Médard en Jalles, Le Haillan, Caudéran, Mériadeck, la place de la Victoire et la gare Saint Jean. Sur la 3e circonscription le tronçon concerné est Victoire <-> Gare Saint Jean, la desserte ne se fera pas en site propre mais des aménagements sont prévus pour faciliter le passage des bus. Coût prévu: 100 millions d’euros pour une mise en service en 2018.
  2. Création d’un site propre pour les bus route de Toulouse. La congestion de la route de Toulouse est devenue un véritable fléau tant pour les automobilistes que pour les usagers des bus la traversant. La Lianes 5 et ses plus de 5 millions de voyages annuel (faisant d’elle la ligne de bus la plus fréquentée du réseau) sont les premiers à pâtir de cette situation. Il est d’ailleurs très difficile pour les chauffeurs de tenir leurs horaires et malgré une fréquence importante (10 minutes), nombre d’usagers déplorent une situation de stress et d’incertitude lors de l’attente aux arrêts. La Métropole et les villes de Villenave d’Ornon, Talence et Bègles ont donc lancé une réflexion sur la mise en place d’un site propre pour les bus (voie réservée) pour améliorer les temps de trajet et la régularité des véhicules.

Extension du réseau VCUB

De nouvelles stations de VCUB ont été créées, les résultats sont concluants et le déploiement va se poursuivre. Mais le faible nombre de voies cyclables reste un frein.

Commentaires via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *